L'an dernier, le programme du 20 décembre nous proposait de nous déhancher sur la musique de Salif Keita. Salif Keita à St Denis, en concert gratuit...pour commémorer le 20 décembre. C'était déjà le top.

Mais cette année, ils ont réussi à faire aussi fort en invitant une autre légende africaine : Alpha Blondy !!!

8687961-13716141
LA photo vient di'ci : http://www.zinfos974.com/Retour-images-sur-le-defile-du-20-decembre-a-St-Denis-et-du-concert-d-Alpha-Blondy_a95665.html

C'est sûr, il y avait du dreadlock au Barachois, et pas qu'un peu. Pour l'occasion, les tissus vert jaune rouge cotoyaient pas mal de tissus africains et à mesure que la soirée avançait, on sentait bien que les gens n'attendaient qu'une chose : Alpha Blondy...

23 heures, d'un coup, la place a été envahie de monde; l'air du soir est devenu bizarrement chargé en zamal. Pas besoin d'en avoir avec soi, il suffisait d'inspirer profondément et on était " dans l'ambiance"...

Entre deux chansons, on a eu droit aux grands prêches d'Alpha Blondy, et si certains s'interrogent sur l'utilité d'aller voir un concert de reggae ("c'est mou, ça bouge pas, c'est toujours le même rythme en plus"), mieux vaut essayer avant de parler...

C'est vrai, le rythme du reggae n'est pas trop trop dur à suivre et ne varie pas du tout au tout d'une chanson à l'autre. Pourquoi s'en plaindre alors qu'on flotte légerement sur notre petit nuage zamalé, la tête bouge toute seule, les pieds suivent. Et d'un seul mouvement, c'est toute une foule qui bouge ensemble, au même rythme. Pas besoin d'être expert en danse, il suffit juste de se laisser aller, et de suivre l'air.

Et puis, le 20 décembre, c'est la fête de l'abolition de l'esclavage, la fête de la liberté...Les rastas ne sont-ils pas dans ce trip là en permanence : être libéré des chaînes de l'ère moderne ? Bon ça, c'est sur le papier, parce qu'en plus ils vendaient une boisson genre "made in Bob Marley", pas sûr que la composition soit très légale mais bon...Non mais quand même, Alpha Blondy, il assure, et il assume ses discours et ses idées. Et pour le coup, le rasta, dans l'affaire, il est moins mou que la plupart...

En plus, faut l'avouer, ils ont le look qui claque bien.