DSC01261

 

La pluie a eu au moins un "avantage" : faire mûrir / pourrir toutes les mangues, ce qui a obligé bon nombre de producteurs à brader leurs trésors...

Car la mangue José est un trésor, celui qui en doute n'en a jamais goûté...Même quand on n'aime pas vraiment la mangue, on aime la mangue José.

A 1€ le kilo, pourquoi s'en priver ?? Ah oui, c'est quand même super sucré, donc mieux vaut éviter le diabète ou l'indigestion. Une seule solution : faire des confitures ! 

ça tombe bien, pour la confiture de mangue, rien de plus simple !

Ingrédients : 

2kg de mangues José (= sans les noyaux et la peau 1 gros kilo de fruits)
700g de sucre de canne

Et c'est tout ! Et oui ! Vous pouvez bien ajouter des gousses de vanille si ça vous dit, ou un citron.

1) l'étape cracra : on pèle les mangues (comme des patates, presque), on rape le fruit au plus près des noyaux qu'on va mettre dans un nouet. On coupe en petits bouts la chair des mangues en essayant de résister à la tentation d'en manger au passage. Le but étant d'avoir un bon kilo de fruits à faire cuire.

2) on met les fruits dans une grande marmitte avec le nouet contenant les noyaux. Au bout de quelques minutes de cuisson, on ajoute le sucre et on mélange jusqu'à dissolution. On couvre les fruits, à feu moyen pendant 10 minutes.

3) on mixe les fruits (personnellement, je me sers du mixeur à soupe) une première fois en faisant attention à ne pas se brûler avec les projections de coulis bouillant, on fait cuire à nouveau 5 minutes. On remixe les fruits jusqu'à obtenir une pâte lisse, homogène d'une belle couleur orangée.

4) Fin de la cuisson autour de 20-25 minutes, comme toujours, on fait le test de la cuillère froide avant de mettre en pot. 

C'est rapide, facile et mis à part le danger de se brûler avec les projections de confiture brûlante, c'est à la portée de n'importe qui, enfin n'importe qui qui peut acheter des mangues José à 1€ le kilo (ouarf ouarf ouarf...)

Avec la mangue carotte, moins chère encore, c'est à peu près pareil mais beaucoup trop filandreux, mieux vaut s'en servir en coulis (moins de temps de cuisson, moins de sucre).