Sans virer forcément à la paranoïa, les blattes sont devenues des ennemis omniprésents en cette période de saison des pluies particulièrement humide et chaude. C'est comme si d'un coup, monsieur et madame blatte et leurs 100 000 enfants avaient décidé de loger dans nos cuisines...Malgré l'hébergement à l'oeil (et généreux, j'insiste) offert aux multiples babouk et geckos, leurs principaux prédateurs, on arrive vite à saturation.

Imaginez, le petit creux pendant le film du soir, vous allumez la lumière de la cuisine pour succomber à votre gourmandise et là devant vous, ça grouille. Partout. Sur le pain que vous pensiez avaler, sur la pomme qui aurait pu vous consoler face à votre envie sucrée, et même...même dans votre évier et sur votre robinet qui ne pourra donc pas étancher votre soif. Oui, le bougre était en train de boire à votre robinet. Et je ne parle pas du sachet de thé, ou de la tasse qui l'aurait accueilli. Et en plus, lorsque deux secondes plus tard, armé de votre fidèle sandale, vous revenez pour les exterminer, il n'y a déjà plus personne...

Comme leur habileté à jouer à cache-cache dans des espaces confinés frise désormais un art de camouflage haute définition, il ne vous reste plus qu'à laisser vos idéaux à la poubelle (pleine de cafards elle aussi), et à vous munir des armes biologiques et chimiques anti cafard. Vive RAID !

Mais même si sur le moment, alors que vous êtes à deux doigts de la crise d'asthme pour avoir sniffé du raid, vous vous sentez vaguement soulagé, voire même satisfait de vous-même (sentiment de toute puissance devant les pattes gigotantes de la bestiole coincée sur le dos, rire diabolique vous venant par rafales) (si si ça fait peur...et même que vous êtes près de confondre Raid avec le parfum Chanel tellement vous êtes heureux de ses effets), ce moment-là d'omnipotence ne durera pas.

Car les blattes, elles sont là depuis 350 millions d'années, bien avant nous les pauvres Homo sapiens. Elles survivent à une bombe atomique paraît-il, et même si vous croyez être un vrai Bug killer, vous êtes impuissant face à leur développement. La preuve en image :

IMG_3695

IMG_3689

Cette boîte à cure-dents, rien d'original, est hermétiquement fermée. Enfin presque, il y a juste un petit trou qui laisse passer les cure dents (et l'air malheureusement). Elle n'a pas été ouverte depuis un moment, j'avoue. Pas tous les jours que le besoin de cure dents se fait sentir. Mais repensez à ce moment, au milieu du film où vous auriez besoin soudainement d'un cure dent. ça peut arriver. Et bien voilà ce que vous trouveriez dans ma boîte. Ce cafard. Comment est-il arrivé là ? Vraisemblablement sous forme d'oeuf, ok pas trop compliqué comme question, on s'est tous fait avoir avec le coup de la poire dans la bouteille...Ou alors quand il était petit, ok.

Mais comment s'est-il développé ? De quoi s'est-il nourri ? En un mot : comment a t-il survécu dans sa boîte en plastique pleine de cure dent ???En plus il est plutôt balèse face au cure dent, il arrive presque à saturation de l'espace : mais comment a t-il pu grossir autant ????? En plus, le bougre est actif, il bouge comme un petit cafard cherchant à se cacher (rire diabolique à nouveau : il n'a pas d'endroit pour se cacher)...

Bref...toute solution anti cafard est difficile à tenir sur la durée. Cacher la nourriture ? Impossible ! Se tuer chaque jour un poumon avec du RAid : difficile...Accepter babouk et geckos, faire preuve de patience, et un jour peut-être, réussir à choper avec sa savate le cafard en plein vol. Après tout, ça apporte (aussi) son lot de consolation.