Avouons-le, on est tous un peu supersticieux. Chacun ses croyances, certains ne passeront jamais sous une échelle, d'autres vont redresser le pain à l'envers sur la table quand leur voisin jettera du sel derrière son dos ou aura peur d'un simple chat noir. Si la française des jeux se réjouit chaque année lorsque le calendrier nous crée un vendredi 13, les supersitions ne sont pas seulement lucratives, elles font aussi partie de notre culture. La preuve à la Réunion avec ce livre :

Source: Externe

Le livre- BD "Légendes créoles" a fait appel à plusieurs dessinateurs à La Réunion pour raconter une superstition de leur choix, voire une légende...Ah la dame blanche de la route du littoral, celle qui attend au bord de la quatre voies, vers minuit, celle qu'aurait vu le voisin du cousin du mari de la secrétaire du 3ème. Mais si ! La dame blanche !

Ou la tombe de Sitarane, le pseudo chaman-manipulateur-sorcier-criminel, qu'on prie encore aujourd'hui lorsqu'on veut se venger.

Ou St Expédit et ses milliers d'autels dispercés un peu partout sur l'île, qu'on va prier pour retrouver un objet ou un être cher...

Quand ce n'est pas Le Petit Albert et le Grand Albert, un obscur grimoire de sorcellerie qui nous vient du Moyen-Age (quand vous regardez les recettes, difficile à croire qu'il ait pu si bien s'implanter à la Réunion : où va t-on trouver un poil de loup ici ???)

Mais plus courant encore que les autels de St Expédit, ou les grandes figures de légendes, ce livre met en image une tradition très commune, présente partout : le sachet malbar.

IMG_2880

Situé souvent à un carrefour de routes, le sachet se présente, pour l'oeil non habitué, comme un sac plastique abandonné. Sauf que chaque fois que vous passez près de ce carrefour il y a TOUJOURS un sachet abandonné. Qui a plus ou moins la même apparence, et qui ne peut pas, à chaque fois, avoir été amené juste par le vent.

Explication par Téhem : il y a quoi dedans :

IMG_2881

Hum, va savoir pour la magie malbar qui fait toujours frémir à la Réunion...En tous cas, si vous voyez un sachet à un carrefour, essayez de ne pas rouler dessus...on ne sait jamais !