Dans la rubrique "à ne pas faire" à Maurice, après l'île aux cerfs qui propose des plages magnifiques mais peu d'intérêt dans l'eau (et on est vite harcelés par les marchands de coquillages et autres bidouilles touristiques, voire piqués par les méduses qui se plaisent dans une eau trop chaude), voici l'île aux Bénitiers :

IMG_3052

Située sur la côte Ouest, près du Morne (donc Sud Ouest plutôt), de loin, l'île ressemble à une image paradisiaque : eau turquoise, sable blanc, pas d'habitation...même si le chanteur Carlos aurait voulu s'y installer il y a quelques années...

Du coup, une quantité impressionnante de bateaux (speed boat, catamarants) proposent une journée à l'île aux Bénitiers avec petite observation des dauphins au passage vu qu'une colonie est présente à Tamarin. Pour un tarif variant de 30 à 60 € vous avez votre pack touriste : l'île, les dauphins, le barbecue de poissons grillés, voire même quelques musiciens qui vous jouent un séga sur la plage.

Pour jouer les Robinsons de luxe, pourquoi pas, ça peut sembler tentant. Sauf que vous ne serez pas du tout des Robinson, l'île étant envahie de touristes ET de marchands de bric à brac ou de coco fraîche. Les barbecues, et les fumeurs, font bruler régulièrement l'île dont l'apparence de près révèle une sécheresse loin d'être tropicale. Les filaos cotoient quelques buissons secs d'épines, le sable brûle très vite les pieds et si vous souhaitez vous soulager de la chaleur, la plage de sable blanc cache des coquillages coupants comme des rasoirs.

Côté paradis donc, on repassera...

IMG_3321

Autre attraction toute conçue : le cristal rock. De cristal, cette patate de corail n'en a peut-être qu'une vague apparence...C'est du corail donc c'est gris et ça ne fait pas de bien non plus à vos pieds.

Côté taille du cristal rock petite comparaison avec ce grand et beau catamaran :

IMG_3329

Difficile de s'imaginer habiter dessus ! Quant à l'eau turquoise, déception à nouveau : plus c'est turquoise, moins il y a de choses à voir car c'est à la fois peu profond et sablonneux. Quelques boudins de mer, quelques balistes, les fameux coquillages coupants, et quand même, il faut l'avouer, quelques patates de corail abritant demoiselles à rayures, et même un hippocampe.

Allez, il faut bien faire marcher le tourisme...