Toujours dans le cadre des week-end Nature, les super guides nous ont appris comment différencier les plantes les unes des autres. Sachant que la connaissance des plantes vient avec l'expérience, on est déjà content d'arriver à différencier deux plantes qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau...mais on a confiance, ça viendra petit à petit.

C'est vrai que lorsqu'on est face à des plantes en forêt, et d'autant plus quand il s'agit de plantes pour la plupart endémiques donc peu connues, voire non répandues en dehors d'un endroit spécifique, il est difficile de ne pas se dire que ce sont toutes les mêmes. Sauf qu'apprendre à les différencier, ça peut être utile pour définir des plantes médicinales, des plantes protégées, ou des plantes dangereuses car toxiques.

Exemple avec les deux plantes endémiques ci-dessous :

Le bois d'osto :

IMG_2791

Le bois de lostocafé

IMG_2797

Franchement, à première vue, pas de grande différence. Là c'est un peu plus facile car les deux plantes sont en fleurs et qu'on voit bien que le bois d'osto a des fleurs plus petites tandis que la deuxième, le bois de lostocafé a des fleurs ressemblant à des fleurs d'oranger (côté odeur, pas trop non plus, il faut revenir la nuit).

Les feuilles se ressemblent, par leur forme, par leur couleur sauf que le bois d'osto est une plante médicinale qui soigne notamment les ulcères alors que le bois de lostocafé ne l'est pas. Autant donc apprendre à les différencier.

Notre super guide nous a appris que pour les feuilles, on doit regarder leur forme, leur texture, les bordures (lisses, ondulées, dentelées, ...) et les petioles (ce qui relie la feuille à la tige). Là, les deux plantes se ressemblent toujours comme deux gouttes d'eau. Pas de grosses différences. On a alors appris (retenu c'est pas dit encore) qu'on peut aussi observer des petits points, les domaties si on veut parler le langage des botanistes, en-dessous et au-dessus de la plante.

Là on commence à trouver ça marrant de regarder les feuilles de plus près et paf, grosse différence : le bois de lostocafé a des domaties au dessous mais pas sur la feuille, tandis que les petits points à la base des nervures sont présents sur les deux côtés de la feuille du bois d'osto. On arrive donc à différencier les deux, sans se tromper ! Miracle !

Sans même parler de la feuille en elle-même, nos super guides nous montrent aussi que chaque plante a sa façon à elle de disposer sur la branche les feuilles : elles peuvent se faire face (opposées), elles peuvent monter en échelle (alternées) ou bien elles peuvent se présenter sur un même noeud en bouquet de trois ou quatre feuilles (verticilées) comme le joli dessin du CIRAD ci-dessous :

Source: Externe

Le bois d'osto est verticilé, le bois de lostocafé est opposé. Plus aucun doute à avoir ! On sait quelle feuille est utile et quelle autre ne l'est pas. Le bois d'osto se retrouve dans les Hauts, on peut donc prendre ses feuilles en dehors des espaces sensibles protégés et du parc national.

Les week-end ne durent que deux mois chaque année (mai et octobre souvent), difficile ensuite de se dire qu'on va tout retenir mais justement, on découvre qu'internet regorge de sites qui peuvent aider les botanistes en herbe (ou les simples curieux plutôt). Il ne reste plus qu'à s'y mettre et si on a besoin d'aller sur le terrain, les associations peuvent prendre le relais en organisant en dehors des week-ends nature des visites.

Association APMNEST : 0262 51 60 15 / 0692 64 30 88, apmnest@gmail.com (dans l'Est)

Association Allons Pren’ Dioré en main, 0262 97 30 42, allonprendioreenmain@hotmail.fr (Dioré, dans l'Est toujours)

Mairie de Ste Rose 02 62 47 18 20 bavice.mairiesterose@wanadoo.fr

GCEIP : 0692 64 46 21, pole.animation@gceip.fr (dans l'Ouest)

Fédération de pêche : 0692 20 50 45, b.anamparela@gmail.com (dans le Sud)

Association Le Capitaine Dimitile, 0692 64 52 75, p.riviere@izi.re (Dimitile, Sud)

Office National des Forêts : 0262 90 44 04 (sur toute l'île)