Un joli (et grand comme son nom l'indique) GR traverse l'île de Mayotte, ou plutôt les deux îles de Mayotte. On a tenté une étape sur Petite Terre, parce que c'était plus simple et qu'avec cette randonnée, on aurait l'impression d'avoir fait le tour d'une île (à défaut de Mayotte, bien sûr). 

Le départ du sentier se fait à la barge, logique puisque c'est de là que vous avez de grandes chances de venir (ou de l'aéroport si vous êtes un fou furieux de la rando, prêt à marcher dès que vous avez passé la douane). La barge, c'est tout un concept à Mayotte puisque c'est le seul moyen de gagner l'aéroport quand vous êtes sur Grande Terre, et de gagner Mamoudzou (la capitale) et le reste de l'île, quand vous êtes sur Petite Terre. Donc des barges, il y en a tout le temps, et ça coûte trois fois rien (75cent. l'aller retour). Genre RER local en moins bondé, en plus agréable parce qu'on est sur la mer.

IMG_1368.JPG

Premier objectif quand on sort de la barge, gagner Labattoir. Bien que le nom soit peu engageant, c'est une charmante ville que vous atteindrez en marchant au bord d'une route avec à marée haute à droite la mer, à gauche, la mer. A marée basse, à droite la plage, à gauche la mangrove. A part ça, la route est en plein cagnard et du coup, c'est l'occasion de se dire qu'on a bien fait d'avoir un chapeau et beaucoup d'eau parce que globalement, sur toute la durée de la randonnée, assez peu d'ombre au programme.

Deuxième objectif, après avoir traversé tout Labattoir : le lac Dziani, lac formé dans un cratère volcanique et qui présente la particularité d'être de couleur verte. Après avoir quitté la route, vous prenez un sentier bien fréquenté et en quelques minutes, vous avez une belle vue sur le lac. Apparemment, inutile d'y descendre, en bas, l'eau verte serait remplie de moustiques et autres larves amicales. Le GR nous invite plutôt à faire tout le tour du lac pour ensuite prendre un chemin sur la droite. Si vous êtes pressés parce que vous avez votre avion à prendre, l'aller-retour point de vue / route se fait en dix minutes...mais c'est dommage.

IMG_1646.JPG

Là bien sûr, vous vous dîtes que ce serait plus simple de rejoindre directement ce petit sentier qui part à droite au lieu de faire tout le tour, le GR vous invitant parfois à des détours sportifs pour le plaisir sportif (et faire des kilomètres, et avoir des ampoules). Grave erreur de feignant que nous n'avons heureusement pas faite (on était encore bien motivés pour marcher, même dans le sable et sous le soleil). Le tour du lac vaut vraiment le détour. Déjà parce que c'est un joli sentier comme on le voit ci-dessous :

IMG_1661.JPG

En plus car si le lac ne change pas foncièrement de tête pendant le petit tour (quoique, allez, on va vous l'accorder, plus vous allez à gauche, plus il est vert, jeu de lumière aidant); la mer se dévoile peu à peu. Vous variez les vues sur Grande Terre, puis sur le lagon, puis même, et c'est rare à Mayotte tellement le lagon est grand, sur la barrière de corail. Vue à tomber par terre franchement magnifique, tellement trop beau que les photos le rendent assez mal. Arrivés à l'intersection entre "retour au point de départ" et "vous voulez continuer le GR", on poursuit son chemin vers la plage de Moya. Petites vues assez sympa sur le chemin avec ces jolies fleurs rouges :

IMG_1667.JPG

ça grimpe quand même pas mal, et il fait chaud, mais la vue sur les plages jumelles de Moya vaut vraiment le détour. Ensuite, on n'a plus qu'une idée en tête : s'y baigner pour se rafraichir et espérer voir quelques tortues. Le sentier vers la plage se complique un peu : plus étroit, en descente sablonneuse avec quelques indications pas très claires mais le but est de retrouver la piste qui nous amène à ces plages très fréquentées le week-end. Après quelques hésitations dans des vergers (bananiers, papayers, manioc,...) on tombe dessus, on est rassuré (mais on a dû se planterparce qu'on a pas mal marché sur la piste).

IMG_1677.JPG

On suit la piste jusqu'à Moya et on profite un peu de la plage mais attention, vous n'êtes qu'à la moitié de votre itinéraire, ne tardez pas trop. Reposez-vous un peu quand même car la suite du GR va vous obliger à grimper à la Vigie (200m et quelques de haut) alors que vous partez de la mer, la montée se fait toujours dans des cultures et est de plus en plus raide à mesure que vous montez. ça vous laisse l'occasion d'admirer les cocotiers qui ont des encoches bien pratiques pour grimper...

Arrivés en haut, vous recommencez votre descente vers l'aéroport dont voici la célèbre piste :

IMG_1679.JPG

Célèbre parce qu'elle est assez courte et finit dans le lagon, ce qui impressionne à l'atterrissage / Décollage, pas le droit donc à l'erreur pour les pilotes. Célèbre à la Réunion parce qu'un avion d'Air Austral n'a pas pu redécoller (trop lourd et trop grand) pendant un bon moment, privant la compagnie d'un de ses appareils...Chacun ses conneries, la sncf n'étant pas en reste ces derniers temps...

Arrivés à l'aéroport, le GR vous fait un pied de nez et vous invite à tout refaire dans le sens inverse. Là par contre, on a dit stop et on a guetté un taxi (les taxis à Mayotte c'est 1€30 le trajet, et il y en a plein) pour revenir prendre la barge.

La balade est belle, en près de 3h30 / 4h sans la pause baignade vous avez fait tout le tour, le retour étant annoncé un peu plus rapide avec des montées moins raides. Vous avez vu le lac, les belles plages, traverser des villes (à pied on saisit mieux le quotidien des gens), traverser des cultures et donc sûrement croisé leurs cultivateurs, Un joli programme en somme. Et pour toutes les informations, les mieux dites et la carte en prime, voici la rando résumée