Fausses idées et vrais trucs à savoir en randonnée à Mayotte :

1) Mayotte c'est petit mais costaud :

Oui peut-être en voiture, ce n'est pas très grand. C'est vrai que même en ne roulant jamais au-dessus de 70 km/h (limitation de vitesse et surtout état de la route obligent), on fait le tour de l'île dans la demie-journée, du Nord au Sud. D'Est en Ouest, c'est encore plus rapide. Sauf qu'à pied, Mayotte c'est bien plus grand, le GR qui parcourt l'île propose une quinzaine d'étapes, et costaud les étapes en plus. En faire une sur Petite Terre nous a bien suffi. Les sentiers grouillent dans l'île car ils sont bien fréquentés par les mahorais dont les vergers sont souvent au coeur des forêts. Vous croiserez donc souvent des gens avec leur coupe-coupe ou leurs zébus. Par contre, côté indications, peut mieux faire mais on comprend que se repérer sur une île, c'est facile quand on y est né.

tourlac

2) Climat tropical : chaud et humide !

Oui à la Réunion, on est habitué au chaud. Oui. Et à l'humidité aussi. Sauf que là-bas, c'est pire. Plus chaud. Plus humide et quand ça pleut, bonjour les glissades dans les sentiers. (même quand il ne pleut pas au final parce que le sable ça glisse) Donc les chapeaux, bouteilles d'eau en quantité suffisante et bonnes chaussures où on est à l'aise ne sont pas plus accessoires qu'ailleurs pour randonner, tout comme se méfier un peu de la saison des pluies (ah l'hiver austral, que c'est bien pour randonner).  Car si vous avez oublié l'eau, vous ne pourrez pas vous ravitailler en route en plus, pas de petit snack comme à Mafate dans un îlet. Ne croyez pas que marcher vers une plage peut se faire très bien en paréo / savate. ça peut, mais bon, c'est plus long qu'on ne le croit au départ...

montchoungi

3) Ile volcanique = ça grimpe

Là encore, les préjugés ont la vie dure, on se dit que pouf pouf avec la Réunion, c'est simple les randonnées, on connaît. C'est pas une petite ile qui va nous faire peur après être monté sur le toit de l'Océan Indien non ?? Oui bah mieux vaut ravaler sa fierté et suer en silence. Si les montées ne sont pas aussi longues qu'à la Réunion, elles sont plutôt intenses. Comme l'ascension du Mont Choungi (cf photo du-dessus, c'est bien un chemin) où on frise le kilomètre vertical avec 300m de dénivelé en 40 minutes...La pilule est difficile à avaler, le panorama par contre est top.

pointesazile

En réfléchissant, c'était logique tout ça, mais il ne faut pas l'oublier...Ah oui, dernier détail, mais là-dessus par contre, difficile de se faire une idée en si peu de temps : on parle d'insécurité souvent lorsqu'on parle de Mayotte.

Disparités sociales, niveaux de richesse, clandestinité...ces thèmes sont des réalités qui frappent tout de suite à Mayotte. Autant ne pas se trimballer dans les sentiers la Rollex au bras en s'essuyant la sueur à coup de billet de 100€...Les Mahorais sont plutôt réservés, discrêts. Soyez le aussi. Et polis. ça ne résoud rien, mais ça compte. Demandez conseil avant de partir en balade si vraiment vous avez les pétoches mais ce serait dommage de renoncer à une balade car la nature est magnifique à Mayotte.