On quitte avec presque un regret notre camp de retraités (le petit déj, notre premier dans une chambre d'hôte ici, était un vrai régal) et on nous conseille de prendre une route cynique (mais non "sceeeeeeeeenic") pour notre prochaine étape, Knysna.

P1140132

Franchement, je ne sais pas Cap Aghulas et son détour de 100km ce que ça vaut vraiment mais cette route était vraiment magnifique ! Les champs de blé ont été coupés récemment, parfois il y a encore les rouleaux dans les champs à perte de vue. Parfois on voit une ferme, un silo immense. Et c'est tout. C'est comme ça pendant presque 2 heures de route, ensuite ça se reboise peu à peu, on entre dans la "Garden Road". Je dois avoir quelques lacunes en anglais (si si les pengouins qui sont manchots, et puis scenic qui est cynique), mais les jardins c'est bien garden non ? Bah là c'est pas des jardins, c'est des forêts. Et plantées en plus par l'homme, en rang d'oignon et avec des gros camions qui transportent les bois coupés. Bon allez, ça et là, un petit lac qui brille au soleil, une petite rivière, un petit golf. C'est sûr c'est moins plat aussi que la scenic road d'avant mais dans les guides, ils en font tout un plat de cette garden road alors que pour ma part, j'ai préféré l'autre route. Avis personnel. 

Arrivée à Knysna, on traverse d'abord le retirement village (c'est en fait assez immense) puis on décide de tenter une petite rando dans la forêt primaire qui est aux portes de la ville. Chouette, la forêt primaire c'est comme à Bélouve non ? En plus, la rando s'appelle "elephant walk" car des éléphants avaient l'habitude de vivre dans ces forêts il y a quelques temps, dernier éléphant vu en 2005, on sera peut-être chanceux non ? Bon oui il y a des fougères et des arbres mais l'humidité n'est pas la même donc ça donne ça : 

P1140138

C'est sympa d'y entrer car c'est encore un parc naturel mais le permis,  on se le fait tout seul, comme des grands. En fait on remplit un papier qui dit qu'on est là à nos risques et périls, ils se protègent d'éventuels procès...Puis le côté "risques" nous vient peu à peu à l'esprit. Déjà le sentier n'est pas très bien tracé, et entretenu aussi. Du coup les araignées ont envahi la place tissant leurs toiles invisibles pile à hauteur de nos nez. Arachnophobes, s'abstenir...Elles sont partout ! Petites et velues dans leurs toiles, elles attendent qu'on détruise tout pour nous courir dessus...On poursuit quand même mais avec un bâton à la main qui nous détruit à l'avance les toiles nombreuses. Puis ce sont tous ces bruits qui deviennent inquiétants. A la Réunion, en forêt c'est plutôt calme niveau sonore. Un petit oiseau de temps en temps. Pas même beaucoup de bourdonnements. Là ça foisonne...une grenouille, un cri d'oiseau et un bzz bzz d'abeilles alors qu'à nos pieds un "truc" vient de bouger, et ça tout à la fois...Genre CD de musique relaxante "rain forest" avec croa croa et cuicuis...Sauf que là, on est bel et bien en Afrique, et il y a des animaux qui peuvent être dangereux. On n'est pas rassuré, il faut l'avouer, quand on apperçoit cette passerelle c'est un soulagement : 

P1140152

Hop on saute dessus, on se dit qu'on est bien trouillards quand même avant d'arriver sur un magnifique "yellow wood" (je ne me risquerai pas à traduire) de plusieurs siècles. Oh c'est beau, franchement, on exagère, c'est rien cette forêt, et aaaaaaaahhhhhhhhh !! un serpent !!! Vert, visqueux, et tout rapide à s'enfuir mais trop long pour que je ne distingue pas ce qui me semblera être plus tard un mamba vert. Mortel. On rentrera par la piste jusqu'à la voiture...

De retour en ville où l'électricité est revenue, on va faire un tour au Waterfront...où on découvre que l'anglais peut être encore une fois trompeur : Knysna est connue pour son "lagoon", ne pas confondre avec un lagon mais avec une LAGUNE. Genre le truc marécageux...Donc les pubs pour le snorkelling en masque tuba à Knysna, ils peuvent se les garder ! 

P1140162

ça a aussi son charme, et le yatch club est énorme ! On sent encore qu'on est chez les riches, chez les blancs. Mais où est l'Afrique voyons ? Ah oui...le mamba vert !