On m'avait prévenu : avant de partir à Madagascar, pas besoin de faire un régime, le séjour suffira à nous faire retrouver la ligne.

C'est vrai que ça a mal commencé, le premier matin, alors qu'affamées par la diete de la veille, on s'est vu servir le traditionnel petit déjeuner malgache :

DSC00391

A gauche vous avez du riz, "essoré" mais arrosé à nouveau d'eau de riz bien goutue (je n'ai pas dit bonne, la nuance est importante), quelques brèdes flottent aussi dans le riz. Alors le riz, celui là, il est blanc, donc pauvre en éléments nutritionnels contrairement au riz rouge qui fait la joie des malgaches. Sauf que le riz blanc au moins, ça n'a pas un goût. Par contre l'eau du riz, c'est tout un concept chez eux. Au début, je n'ai pas compris pourquoi cette eau avait cette couleur beige tirant sur le marron. Mon eau de riz est blanche, c'est tout. SAUF qu'à Madagascar, on fait chauffer beaucoup de riz, du coup l'eau s'évapore et le riz brûle un peu au fond, formant une croûte de cramé. Ensuite on enlève le riz et on rajoute de l'eau pour qu'elle se parfume du cramé de riz. D'où le "goût". Et ils le boivent comme nous on boit de l'eau à table.

Bon le riz passait, blanc pas trop de goût, l'eau, c'était franchement dégueu. Mais à gauche, vous n'avez pas encore remarqué l'élément primordial de ce petit déjeuner : la saucisse ! Saucisse fumée puis salée, puis resalée. Bon allez, sans suspense, c'est vrai, on a donné ce petit déjeuner à des enfants, c'était vraiment pas à notre goût.

En dehors de cette mauvaise expérience, la cuisine malgache se compose de différents aliments plutôt bons :

vous l'avez compris, tout d'abord : le riz :

IMG_0486

Le riz est partout dans la vie du malgache : dans les paysages, partout où on passe, des rizières. Puis dans les moments du quotidien : on trie le riz, on cuit le riz, on mange le riz, on plante le riz, on récolte le riz, on défriche le riz et... on achète même du riz car on en produit même pas assez pour tout le pays (premiers consommateurs au monde de riz apparemment).

Le malgache a deux amours, le riz, on l'aura compris, et ... le zébu ! Cette sorte de vache à bosse est vénérée mais pas non plus comme en Inde car les malgaches rafolent de la viande de zébu et franchement, là dessus, je suis totalement d'accord avec eux, vive le bon steak de zébu :

DSC00741

Dans les resto à touristes, c'est souvent servi en filet avec une sauce poivre vert. Très tendre, plus de goût que la viande de boeuf, on ne sait pas trop au final comment le mangent les malgaches car ce plat est un plat réservé aux très grandes occasions festives. Le zébu ça aide bien quand même dans les champs, ce serait bête de ne pas le garder avec soi sous prétexte qu'on est gourmand.

Si on garde le zébu, on peut manger des tilapias, poissons d'eau douce vraiment très très bons :

DSC00810

Et sinon, en terme de fruits, on peut y aller. Il y a les fruits tropicaux habituels, bien sûr, mais pas seulement car à 1500m d'altitude, sur les hauts plateaux, ça caille assez pour qu'on y trouve des fraises, des pêches et tous les fruits de métropole. Là c'était pas la saison, raté ! Par contre à Manakara, sur la côte, même climat qu'à la  Réunion donc j'ai enfin pu goûter à ça : (j'hésite toujours : fruit à pain ou jacques ?)

IMG_0539

Gluant mais très bon ! On trouve aussi des noix de coco magnifiques et des bichiques, ces alevins qui sont le caviar réunionnais :

DSC00512

DSC00593

Et bien sûr fruits de mer (pour touristes : langoustes, camarons, ...), quelques cuisses de grenouilles (qu'on appelle nymphe), des écrevisses, un peu de poulet pas très charnu, des poissons de mer aussi (capitaine, perroquet...)

Avec tout ça (et sans compter les délicieuses bananes au caramel ou flambées au rhum), comment fait on pour perdre du poids ? Réponse évidente pour tous ceux qui ont déjà pris un anti-palu dans leur vie : ces merdouilles détraquent complètement notre système digestif, avis aux estomacs fragiles, ne payez pas une fortune votre Malarone, préférez la Doxy ! Moins cher et vous évite de prendre de l'immodium pendant un mois. Aller chercher l'eau au puit et faire un peu de marche chaque jour, ça aussi ça maintient pas mal en forme.