Varanasi, c'est le nouveau  nom de Benares, la ville la plus sacrée de la religion hindoue. C'est là où il faut être pour mourir mais aussi c'est bien de se laver dans le Gange, c'est bien de s'y rendre pour jeter dans le Gange des idoles ou des fleurs qui vont contribuer à faire du fleuve sacré l'un des plus sales au monde...

Varanasi, c'était notre dernière ville avant Delhi et comme un peu l'apothéose d'un voyage. La vie à Varanasi est partout, les rues sont bondées, les klaxons des auto rick shaw rivalisent avec ceux des vélos rick shaw, les gens prient, les gens crient, ils suivent des convois d'idoles en chantant, en dansant, en s'aspergeant de couleurs. Au bord du Gange, des bâteaux partout, des processions encore, des gens qui se lavent, d'autres qui regardent.

Puis à un certain point du Gange, on voit d'abord un tas impressionnant de bois comme ça, en pleine ville. Puis on lève les yeux sur les bâtiments noircis et on comprend : on est sur l'endroit de crémation. Et alors on voit les bûchers dressés, on voit les familles porter les cadavres dans le Gange pour les baigner, puis les remettre sur le bûcher avant de laisser leur mort au Gange...

Varanasi c'est un concentré de toute la spiritualité indienne et c'est une ville magique qu'il ne faut pas manquer.

En prime, pour une fois, une photo, LA photo attendue de touristes, pas besoin de légende :

P1100254