Petit aperçu d'un hiver austral : oui il fait toujours beau et relativement chaud (la température ne descend pas au dessous de 20°C) mais les alizés sont là, avec leur fraicheur quasi glaciale...(j'exagère à peine)

Pour preuve, voici un article de clicanoo d'aujourd'hui :

"Cela n’aura échappé à personne, l’hiver austral s’est installé progressivement sur la Réunion. Une baisse des températures qui favorise, comme chaque année à la même période, la prolifération de certains virus. Ainsi, depuis quinze jours, la cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) de l’océan Indien observe “une légère augmentation saisonnière des consultations pour syndrome grippal ainsi qu’une augmentation des passages aux urgences pour grippe dans les centres hospitaliers de l’île”. Selon le réseau de médecins sentinelles, la grippe représente 3,4 % des consultations des médecins de ville. Soit un chiffre dans les moyennes saisonnières. Contrairement aux années passées, ce n’est pas le virus de la grippe A (H1N1) qui semble déferler sur l’île mais un autre virus de type A. On ne peut pas encore parler d’épidémie de grippe mais certains foyers épidémiques ont déjà fait leur apparition. Ainsi, 24 cas groupés de grippe A (H3N2) sont survenus entre le 3 avril et le 7 mai chez des résidents et du personnel d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de l’île. “Des mesures barrières de type “gouttelettes”, le renforcement des mesures d’hygiène ainsi que la vaccination des résidents ont permis d’arrêter la transmission au sein de l’établissement”, tient à rassurer la Cire. Malgré une légère poussée de fièvre, la situation épidémiologique de la grippe sera suivie “avec attention” les prochaines semaines, assurent les épidémiologistes. Ils incitent fortement les Réunionnais à aller se faire vacciner, étant donné que nous sommes aux prémices de l’épidémie. D’autant plus que le démarrage de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière colle pour la première fois aux dates locales, afin d’être en adéquation avec la circulation des virus. Celle-ci a démarré le 15 avril et s’achèvera le 31 juillet. “C’est le seul moyen pour les personnes fragiles de se protéger contre les complications et les formes graves de la grippe”, insistent les autorités sanitaires. Les personnes concernées sont les bénéficiaires habituels : personnes âgées de 65 ans et plus, celles relevant d’une affection de longue durée, les enfants et adolescents (de 6 mois à 18 ans) à risque, les femmes enceintes, les personnes en surcharge pondérale et les professionnels de santé"

Et les premières victimes ont déjà commencé...je suis complètement aphone et frigorifiée la nuit ! on a ressorti les chaussettes !!!